Ce roman se rapproche du genre policier mais c’est surtout une reflexion passionnante sur le roman et le langage.

L’histoire débute en 1980, le jour où Roland Barthes au sortir d’un repas avec F Mitterrand est mortellement renversé par une camionnette alors qu’il transportait, on le suppose, le document sur la 7ème fonction du langage. Celle qui donne le pouvoir de convaincre n’importe qui de n’importe quoi !

Tout le monde veut récupérer le sésame de ce fabuleux pouvoir. Le duo improbable qui enquête a fort à faire… On y croise des politiciens ( Le président Giscard, M.Poniatowski, F.Mitterrand, J.Lang, J.Attali, R.Badinter), des philosophes ( Lacan, Foucault, Bourdieu, Dérrida, le couple Sollers & Kristeva )

C’est un roman brillant, un peu érudit mais d’une légèreté incontestable. J’ai adoré le coup de théâtre final !

C’est aussi la nostalgie d’une époque où les débats n’étaient pas ce qu’ils sont souvent aujourd’hui, une suite de « punchlines » dénués de sens, d’éthique et de respect !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *