Une libraire, ça crée des dettes. D’argent parfois bien sûr, mais surtout de cœur. Lorsque Yvonne meurt, les souvenirs affluent pour Abdel, un jeune professeur de Roubaix. Il se revoit enfant entre les murailles de bouquins, prêt à avaler tout Balzac sans rien y comprendre. De là à accepter une succession, il y a un pas … que l’inconscient fait à l’aveuglette. Le voici bientôt en butte aux problématiques économiques du métier. Mais aussi aux dangereuses archives photographiques de son aîné. En fouillant les cartons, c’est tout un pan de la guerre d’Algérie qui renaît, entre partisans du FLN, harkis et OAS. En quoi ce passé concerne-t-il les habitués de la librairie? Sans trop se garder de l’amour, Abdel mène l’enquête.

Généreux avec ses personnages comme avec le lecteur, Michel Quint nous offre un roman sur les racines d’une France multiculturelle, portée sur l’entraide.

Roman qui se situe à Roubaix, ville pétrie de chômage et de misère. Une libraire passionnée cède son “trésor” à un jeune professeur. Il s’aperçoit très vite qu’on n’y gagne pas sa vie mais que la librairie crée du lien, des échanges, de la solidarité, relie les gens, éveille la mémoire, raconte en mots et en images. C’est un refuge apaisant, un endroit à part où le temps s’arrête pour nous inviter à un voyage intérieur. ESSENTIEL !

C’est une librairie hors de temps : Le grelot qui tinte dès que nous passons la porte, une balade entre les les romans rangés du sol au plafond. C’est un pays où la magie des mots opère, la surprise est partout, l’émotion littéraire palpable … et peu importe nos finances !

C’est un rayon de soleil dans la grisaille ambiante. C’est aussi un autre regard sur la guerre d’Algérie et sur les relations franco-algériennes.

C’est surtout une ode à la transmission, à l’entraide, au multiculturalisme. L’humain est au cœur de cette histoire.

Michel Quint nous insuffle les bienfaits de la lecture et nous enchante.

Titre magnifique, interpellant, à l’image de ce livre qu’il faut lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *