Dans le petit immeuble parisien du Marais où elle vit depuis des lustres, Hectorine voit d’un jour à l’autre l’appartement du dessus investi par une nouvelle voisine, Sarah. Pour lui souhaiter la bienvenue, la vieille dame dépose une lettre sur le pas de sa porte. Cette missive sera suivie de beaucoup d’autres, retraçant une traversée du XXe siècle incroyable, entre le Cabourg de La Recherche, le Berlin du IIIe Reich et le Paris d’après-guerre.

Mais pourquoi toutes ces lettres? « Un jour, vous saurez », promet la centenaire à Sarah qui se prend au jeu, intriguée par cette voisine invisible dont les confidences laissent percer l’aiguillon d’un douloureux secret…

Dans ce roman totalement insolite qui redonne vie et fraîcheur au genre épistolaire, Florence Herrlemann insuffle un véritable hymne à la vie, à la parole qui délivre et à la transmission entre générations. Ce voyage fascinant au cœur de l’Histoire nous rappelle aussi que l’amitié est le plus tendre des pactes.

Auteure très talentueuse, promise (sans nul doute) à une belle et grande carrière, auteure inclassable ! Deux romans (Le festin du lézard et l’appartement du dessous) très différents, des univers tellement éloignés que l’on ne peut que saluer cette mise en danger et constater l’évidence d’une plume exceptionnelle.

« L’appartement du dessous » est un roman magnifiquement écrit qui nous emmène, nous transporte et nous laisse le souffle coupé, heureuse d’avoir été traversée par tant d’émotions !

Ce roman a été une expérience unique, une révélation solitaire et intime au milieu de la nuit dont je suis sortie bouleversée. Les héroïnes m’ont atteinte au plus profond de moi.. J’ai vécu des émotions que ma réalité ne m’avait pas offert depuis longtemps. Les mots de l’auteure sont des clefs qui ouvrent des portes de l’existence. La sagesse d’Hectorine et sa résilience sont incroyables . J’ai adoré sa volonté de transmettre de transmettre les fruits de son expérience et sa philosophie de vie. J’ai aimé aussi le respect de Sarah pour les mots et même les silences de cette voisine si attachante.

Le plaisir de la lecture fait, chez moi, partie d’un tout. Toutes ces existences lues ont traversé la mienne, l’ont parfois influencée, souvent enrichie.

Je vais offrir ce livre. Ce sera une invitation, une promesse à connaître un plaisir que j’ai déjà ressenti et que , par amour ou amitié je veux offrir aux personnes qui comptent.

Et que dire de la forme, ce roman épistolaire est un pur bonheur que je n’ai rencontré qu’avec les liaisons dangereuses, les amies d’Héloïse. Merci pour ce cadeau. L’auteure a su réinventer la correspondance qui m’est si chère. J’aime les mots et ceux de Florence Herrlemann ont trouvé écho en moi.

Belle lecture !

A lire absolument

2 commentaires sur ““L’appartement du dessous” de Florence Herrlemann”

Répondre à BOUGRET Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *